Appel à contribution

Écritures et représentations du conflit dans la culture italienne du Moyen Âge à nos jours

SIES – Société des Italianistes de l’Enseignement Supérieur

Journée jeunes chercheurs – 11 juin 2015

© CESR, Tours - BVH

En Italie, le conflit apparait souvent comme une forme de confrontation ancrée dans l’évolution historique et sociale nationale. Si le conflit consiste parfois en un affrontement direct, il peut également, et c’est la perspective que nous souhaitons développer, prendre la forme d’une « tenson », d’une joute verbale, d’un échange polémique. La discussion entendue comme débat dans lequel la parole de l’adversaire est aussi bien soupesée et soumise à vérification que tournée en dérision et dénaturée, s’exprime à travers des langages variés (littéraire, artistique, journalistique, etc.). Ces langages ont en commun la recherche d’un angle d’approche qui alimente à son tour la poursuite de l’échange et contribue parfois à sa virulence. Nous privilégierons les communications qui analyseront l’origine et le développement de ces conflits littéraires, sociaux, politiques. Cependant, la circulation et la réception du conflit pourront également être considérées à la lumière des prolongements, des inflexions et/ou des ruptures qu’ils suscitent.

***

La session Moyen Âge et Renaissance sera centrée sur les formes de l’échange polémique au sein des genres littéraires, de l’épître dédicatoire, à la préface, au pamphlet, etc. Les communications pourront analyser l’évolution du débat conflictuel à l’intérieur des genres qui l’hébergent et contribuent cependant à son développement. Alors que le conflit prend la forme du débat polémique au sein de l’humanisme italien, ses modalités sont multiples : « tenzone », « contrasto », l’« altercatio », mais aussi dialogue d’ascendance platonicienne, lettre dédicatoire, etc.

 ***

Comité scientifique :

Donatella Bisconti, Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand, Pérette-Cécile Buffaria, Université de Lorraine, Barbara Meazzi, Université de Nice-Sophia Antipolis, Flaviano Pisanelli, Université Paul-Valéry–Montpellier 3, Nicolas Violle, Université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand.

Organisation, contact :

irene.cacopardi@gmail.com

 Les propositions de communication (assorties d’un titre, d’un résumé d’une quinzaine de lignes, d’une brève notice biographique, du nom du directeur de recherche et de l’indication du centre de recherche de rattachement) doivent parvenir avant le vendredi 21 Février 2015, délai de rigueur, aux adresses suivantes : irene.cacopardi@gmail.comflaviano.pisanelli@univ-montp3.fr,

 Les réponses du comité scientifique seront transmises aux intéressés le samedi 6 avril 2015.

 Seules seront prises en considération les propositions émanant de doctorants, ou de jeunes chercheurs ayant soutenu leur thèse moins d’un an avant cette journée des doctorants/ jeunes chercheurs, (soit avant juin 2014). Il est vivement conseillé aux doctorants de soumettre leur proposition à leur directrice/directeur de thèse avant de l’envoyer au comité scientifique de cette journée.

 Source de l’information : Fabula

 

Giulia Ventrella-Proust

Giulia Ventrella-Proust est chargée de la gestion du projet de recherche international EDITEF, coordonné par Chiara Lastraioli et portant sur "Le livre italien dans l'espace francophone à la première modernité" (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance). Elle s'occupe du suivi et de la coordination du projet, ainsi que de la recherche scientifique et de sa valorisation auprès de la communauté scientifique et du grand public.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.