Table ronde

Le métier de conservateur de réserve précieuse

Bibliothèque royale de Belgique, Park Room (2e étage)

13 mars 2015, de 10h30 à 17h30

 © CESR, Tours - BVH

S’il répond à un souci relativement ancien, le concept de réserve précieuse ne s’est réellement imposé qu’au début du XXe siècle, quand des directeurs de bibliothèques ont pris l’initiative de réunir ensemble les pièces les plus précieuses de leurs collections et d’en confier la gestion à un conservateur. Depuis lors, le métier et la notion de réserve précieuse n’ont cessé d’évoluer. Des formations universitaires ont vu le jour. Les politiques d’acquisitions ne sont pas les mêmes d’une institution à l’autre. Elles ont également pu changer avec le temps.

 ***

L’arrivée du numérique est venue bousculer les anciennes habitudes, modifiant notamment les stratégies mises en place pour la valorisation du patrimoine. Les défis actuels sont nombreux, certes, mais qu’en est-il des enjeux de demain ?

Pour faire le point sur ces évolutions, le Groupe de contact du FNRS « Documents rares et précieux » organisera, le 13 mars 2015 à la Bibliothèque royale de Belgique, une table ronde réunissant sept conservateurs de réserve précieuse, en charge de collections publiques, universitaires et patrimoniales.

Programme

   10h30 Accueil

   10h45           Allocution de bienvenue par Patrick Lefèvre, Directeur général de la Bibliothèque royale de Belgique

   10h50 – 11h00 Introduction par Renaud Adam (FNRS – Université de Liège)

   11h00 – 12h25         Présentation des intervenants

Déjeuner (libre)         

   14h00 – 14h30         Formations et carrières

   14h30 – 15h00         Politiques d’acquisitions

Pause  

   15h40 – 16h10         Les défis du numérique et la valorisation des fonds

   16h10 – 16h40         Les enjeux de demain

   16h40           Conclusions par François de Callataÿ (Bibliothèque royale de Belgique – Académie royale de Belgique)

   17h00           Fin

Participants

    Bertrand Federinov (Musée royal de Mariemont)

    Christine Gobeaux (Université de Mons)

    Cécile Oger (Université de Liège)

    Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine, Paris)

    Céline Van Hoorebeeck (Université de Namur)

    Steven Van Impe (Erfgoedbibliotheek Hendrik Conscience, Antwerpen)

    Émilie Vilcot (Université catholique de Louvain)

Modérateur

    Renaud Adam (FNRS – Université de Liège)

Cette table ronde est organisée par le Groupe de contact du FNRS « Documents rares et précieux » avec le soutien de la Bibliothèque royale de Belgique

Inscription obligatoire via le Module d’inscription : bliesen@ulb.ac.be

Site internet de l’évènement : http://www.kbr.be/actualites/colloque/drp/fr.html

Giulia Ventrella-Proust

Giulia Ventrella-Proust est chargée de la gestion du projet de recherche international EDITEF, coordonné par Chiara Lastraioli et portant sur "Le livre italien dans l'espace francophone à la première modernité" (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance). Elle s'occupe du suivi et de la coordination du projet, ainsi que de la recherche scientifique et de sa valorisation auprès de la communauté scientifique et du grand public.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.