Appel à propositions

La « lettre » de l’estampe.

Les formes de l’écrit et ses fonctions dans l’image imprimée en Europe au XVIe  siècle

Colloque pluridisciplinaire et international

B372615206_11458_0847_Illustration_01Et si l’estampe était aussi une affaire de mots, de compositions écrites, de lectures croisées dans l’espace écrit et figuré d’une image ? Avant que le rapport à l’écrit dans la création artistique ne soit entièrement repensé par les avant-gardes, l’estampe aura été pendant longtemps le seul art de l’image où les mots pouvaient être librement associés aux figures et où les parties de texte, insérées dans la composition, pouvaient former une unité visuelle, logique et sémantique avec le dessin. L’objectif du colloque est d’étudier la place de l’écrit, ses formes et ses fonctions dans l’estampe au XVIe siècle, de la production des images à leur utilisation dans des contextes socio-culturels qui pourront être extrêmement variés.

Thématiques envisagées pour les interventions :

  • La lettre et le graveur : y a-t-il une technique de la lettre dans l’image imprimée à la Renaissance ?
  • Comment et pourquoi désigner les images ? La conception du titre, sa fonction et ses usages dans l’estampe.
  • Signatures, adresses et privilèges: l’affirmation du « nom » (d’artiste, de graveur, d’éditeur, d’imprimeur) et sa signification dans l’estampe.
  • Des textes avec ou sans cadres ? La conception des frontispices, des commentaires et des légendes.
  • Lectures, fonctions, usages : ce que la connaissance de la lettre apporte à la compréhension historique des images.
  • L’adresse au « lecteur » : appel au client, promotion de l’artiste ou de l’auteur, dialogue avec le spectateur et lecteur.
  • La place du commentaire, sa forme littéraire et sa fonction dans l’image imprimée.
  • La lettre cartographique : voir et décrire le monde à la Renaissance (plans, vues, mappemondes).
  • La lettre poétique : poèmes, distiques, dédicaces, emblèmes dans l’image imprimée au XVIe siècle.
  • La lettre dévote : les fonctions de la lettre dans l’image religieuse, l’enseignement et les pratiques dévotionnelles au XVIe siècle.
  • La lettre politique : images et discours de propagande dans la gravure européenne au XVIe siècle.

Conditions de soumission

Les propositions d’intervention (titre et résumé de 1000 signes environ, accompagnées d’un court curriculum vitae, sont à adresser

avant le jeudi 31 mars 2016

aux adresses suivantes :

  • emmanuellurin@yahoo.fr
  • Marianne.Grivel@paris-sorbonne.fr

Ce colloque est organisé dans le cadre des Axes 5 (Matériaux, techniques, métiers) et 6 (Images, dispositifs, lieux) du Centre André Chastel.

Il se tiendra les jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2016 à l’Institut national d’Histoire de l’art (INHA), 2 rue Vivienne 75002 Paris.

Les actes donneront lieu à une publication.

Responsables scientifiques

  • Marianne Grivel, professeur d’histoire de l’estampe et de la photographie, Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel
  • Emmanuel Lurin, maître de conférences en histoire de l’art moderne, Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel

En savoir plus.

Giulia Ventrella-Proust

Giulia Ventrella-Proust est chargée de la gestion du projet de recherche international EDITEF, coordonné par Chiara Lastraioli et portant sur "Le livre italien dans l'espace francophone à la première modernité" (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance). Elle s'occupe du suivi et de la coordination du projet, ainsi que de la recherche scientifique et de sa valorisation auprès de la communauté scientifique et du grand public.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.