Appel à contribution

Circulations, métissages et culture matérielle (XVIe – XXe siècle)

Circulation, hybridisation and material culture (16th-20th centuries)

Les villes portuaires, par définition cosmopolites et donc métissées, présentent une culture matérielle spécifique avec notamment l’arrivée de produits étrangers voire exotiques, l’établissement de communautés étrangères apportant avec elles d’autres habitudes de consommation, le brassage permanent des cultures. La culture matérielle est utile à l’étude des pouvoirs, notamment dans le domaine des représentations. Enfin, c’est un des critères majeurs de définition et  de différenciation des élites européennes. Notre démarche s’intéressera aux objets, aux consommations et aux pratiques résultant d’une hybridation culturelle et pas uniquement, bien évidemment, à ceux qui sont issus du commerce intercontinental.

© CESR, Tours - BVH  

La démarche s’intéressera aux objets, aux consommations et aux pratiques résultant d’une hybridation culturelle et pas uniquement, bien évidemment, à ceux qui sont issus du commerce intercontinental. La circulation entre les nations d’un même espace géographique retiendra aussi  l’attention à l’instar des ceintures de soie fabriquées à Lyon et expédiées en Pologne pour le vêtement sarmate ou de la porcelaine anglaise de Wedgwood qui inonda l’Europe et stimula nombre d’imitations.  La culture matérielle d’un lieu est bien souvent le résultat d’influences diverses qui se suivent, se superposent, s’intriquent et/ou se contrarient . Pensons par exemple à ces jardins où se mélangent jardin à la française, influence anglaise, statues antiques et fabriques orientalisantes.

Axes thématiques

Les communications s’attacheront plus particulièrement aux formes et aux modalités de l’avènement et de la diffusion d’une nouvelle culture matérielle née du métissage :

Rôle des voyages, des relations diplomatiques (pratique des cadeaux), des échanges commerciaux, des migrations de travail, de la correspondance, des journaux d’annonces, de la vente de brevets…

On analysera plus particulièrement les spécificités artistiques de ces nouveaux objets et leurs représentations en faisant appel au regard des historiens de l’art.

La diffusion de ces nouveaux objets et de ces nouvelles pratiques dans les franges plus ou moins importantes de la population,  du cabinet de curiosité du prince à la boutique ouverte sur toutes les nouveautés exotiques.

Date limite de la soumission de propositions : le 15 décembre
Titre et résumé de la communication en 15-20 lignes

Le colloque aura lieu du 14 – 17 octobre 2015  à Bordeaux dans le cadre du CEMMC (EA 2958)

Organisateurs

Michel Figeac, Professeur d’histoire moderne, Université Bordeaux-Montaigne.

Christophe Bouneau, Professeur d’histoire contemporaine, Université Bordeaux-Montaigne. 

Comité scientifique

Reynald Abad,

Christophe Bouneau,

Olivier Chaline,

Natacha Coquery,

Jaroslaw Dumanowski,

Michel Figeac,

Pascal Griset,

Caroline Le Mao,

Philippe Meyzie,

Jean-Pierre Willot. 

Contacts

michelfigeac@yahoo.fr

florence.verdier@u-bordeaux-montaigne.fr

Source de l’information : « Circulations, métissages et culture matérielle (XVIe – XXe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 06 novembre 2014, http://calenda.org/304949

Giulia Ventrella-Proust

Giulia Ventrella-Proust est chargée de la gestion du projet de recherche international EDITEF, coordonné par Chiara Lastraioli et portant sur "Le livre italien dans l'espace francophone à la première modernité" (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance). Elle s'occupe du suivi et de la coordination du projet, ainsi que de la recherche scientifique et de sa valorisation auprès de la communauté scientifique et du grand public.

More Posts - Website

Follow Me:
FacebookLinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.