Archives de catégorie : Actualités

Exposition

Peter Falck: L’humaniste et sa bibliothèque

12.10.17 – 14.01.1, Musée Gutenberg, Fribourg

La bibliothèque de Peter Falck (env. 1468 – 1519), homme d’État fribourgeois, est l’une des rares bibliothèques humanistes suisses encore conservées dans son état original. Cent-dix volumes ayant appartenu au Fribourgeois ont été identifiés à ce jour. La plupart sont aujourd’hui conservés à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg où ils sont entrés en 1982, après avoir passé plus de trois cents ans dans la bibliothèque du couvent des Capucins de Fribourg.

 À l’occasion du 400e anniversaire de l’installation des Capucins à Fribourg, l’exposition « Peter Falck : l’humaniste et sa bibliothèque » présente au public plusieurs volumes de cette collection. Elle montre comment le collectionneur s’est approprié ces imprimés, impersonnels, pour en faire ses livres, comment il s’en est servi pour nourrir ses connaissances et sa dévotion, comment, enfin, sa bibliothèque lui a permis de se forger une stature d’humaniste.

> Une fiche sur ce personnage est présente dans la base de données EDITEF. La consulter ici.

Programme d’activités

Des conférences avec intervenants externes et des visites guidées du commissaire de l’exposition rythmeront la période d’exposition (entrée libre) :

22 octobre, 15h : Peter Falck et ses livres. Yann Dahhaoui (commissaire de l’exposition)

9 novembre, 18h : visite guidée (en français)

19 novembre, 15h : Peter Falck et la politique. Lionel Dorthe (Archives de l’État de Fribourg)

16 décembre, 15h : visite guidée (en français)

11 janvier 2018, 18h : visite guidée (en français)

14 janvier 2018, 15h : Peter Falcks Ende. Ernst Tremp (Professeur émérite Université de Fribourg)

En savoir plus.

Source de l’information : http://www.gutenbergmuseum.ch/fr/expositions/peter-falck/

Bourses d’étude

Bando per due borse di studio

ISTITUTO NAZIONALE DI STUDI SUL RINASCIMENTO

REGIONE TOSCANA

L’Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento bandisce due borse di studio semestrali, con il contributo della Regione Toscana per ricerche nel campo della discussione contemporanea sull’Umanesimo.
Esse sono bandite per studiosi di età inferiore a 35 anni alla data di scadenza del bando, che abbiano conseguito il diploma di laurea in ambito storico-filosofico, storico-artistico, letterario-filologico, archivistico-bibliografico-storia del libro.

Data di scadenza delle domande: 30 novembre 2017.

Domande di ammissione: le domande di ammissione, redatte in carta semplice, dovranno essere inoltrate per raccomandata entro il 30 novembre 2017 (data del timbro postale), all’Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento, Palazzo Strozzi, 50123 Firenze e dovranno, pena l’esclusione, essere corredate da:

a.    Curriculum studiorum;
b.    Certificato di laurea. Per gli stranieri certificato di un titolo di studio equipollente;
c.     Copia cartacea della tesi di laurea;
d.    Copia di eventuali pubblicazioni;
e.    Programma di ricerca;
f.    Due lettere di presentazione;
g.    Qualsiasi altro tipo di documentazione si ritenga utile.

La Commissione giudicatrice sarà composta dal Presidente dell’Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento e da due membri da lui nominati.
Le borse saranno assegnate dalla Commissione giudicatrice a suo inappellabile giudizio.

I risultati del concorso saranno pubblicati sul sito dell’Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento (www.insr.it).

Ciascuna borsa di studio ammonta a € 6.000,00.

I borsisti dovranno:

1.    partecipare alla vita e all’attività dell’Istituto per almeno 20 ore settimanali;
2.    preparare una relazione finale sulle attività svolte;
3.    produrre un lavoro scientifico da pubblicare nelle collane dell’Istituto.

Il Consiglio dell’Istituto si riserva la facoltà di sospendere l’erogazione dell’assegno di studio e di non rilasciare l’attestato finale della borsa di studio in caso di inadempienza da parte del borsista.

La documentazione presentata verrà restituita soltanto su richiesta dell’interessato e a sue spese entro il 31 dicembre 2017.

Source de l’information : http://www.insr.it/index.php?id=44&tx_ttnews[tt_news]=203&tx_ttnews[backPid]=1&cHash=cb61da8266

Appel ERC Consolidator Grant 2018

Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a ouvert le mardi 24 octobre 2017 l’appel à propositions Consolidator Grant 2018 (ERC-2018-COG), qui bénéficie d’un budget de 550 millions d’euros et pourra ainsi financer environ 287 bourses.

La date limite pour la soumission des candidatures est fixée au jeudi 15 février 2018 à 17h00 (heure de Bruxelles).

Cet appel a pour but de financer des projets de recherche exploratoire d’une durée de 5 ans, pour un budget maximum de 2 millions d’euros.

Pour être éligibles, les candidats doivent avoir obtenu leur thèse entre 7 et 12 ans avant le 1er janvier 2018, soit entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010.

Une extension de la fenêtre d’éligibilité est possible.

Pour en savoir plus, veuillez consulter le programme de travail 2018.

L’appel Consolidator Grant s’adresse à des chercheurs ayant un parcours scientifique prometteur et qui souhaitent consolider leur équipe de recherche.

Il est vivement conseillé aux chercheurs intéressés par l’appel ERC Consolidator Grant 2018 de consulter les documents à leur disposition : le programme de travail et l’information aux candidats.

En savoir plus.

Source de l’information : http://www.horizon2020.gouv.fr/cid121928/appel-erc-consolidator-grant-2018.html?menu=4

Conférence

The Runaway Word. Languages and Religious Exile in the Renaissance

7-8/10/2017, CESR, Tours

This conference brings together scholars who work
on texts published in Geneva during Calvin’s lifetime
and until the end of the 16th century. The debate will
focus on stylistic, rhetorical, and linguistic issues
in this editorial production determined by Calvinist
thought and theology. The conference will also take
into account the political as well as social contexts in
which these texts were conceived and produced, such
as the censorial system put in place by Calvin himself
or by the administrative bodies set up on his authority,
the editorial market, and the circulation of books in
a reformed milieu. In addition, the conference will
address the influence exerted by the “polyglossie du
refuge” on the works printed during this period.

Convenors

  • Pr Franco Pierno
    University of Toronto – CA
  • Pr Chiara Lastraioli
    CESR (Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance), CNRS, University François-Rabelais of Tours – FR

Confirmed Keynote Speakers

Conference PROGRAM

Tuesday November 7th 2017

  • 08h45    Welcome lunch & registration
  • 09h15    Welcome and Opening Remarks (Pr Chiara Lastraioli and Pr Franco Pierno)
  • 09h30    The Runaway Word in Geneva (Chair : Pr Franco Pierno)
  • 10h00    Dr Geneviève Gross (Universität Freibourg)
    Légitimer son ministère. Le livre et ses imprimeurs à Genève entre 1538 et 1544
  • 10h40    Coffee break
  • 10h55    Pr Andreas Dufter (Ludwig-Maximilians-Universität München)
    Relatinisation et remaniements syntaxiques dans les éditions françaises de l’Institution de la religion chrestienne de Jean Calvin
  • 11h35    Dr Sebastian Ortner (Ludwig-Maximilians-Universität München)
    Autour de l’Accusativus cum infinitivo dans l’Institution de la religion chrestienne (1541-1560) de Jean Calvin
  • 12h15    Panel discussion
  • 12h45    Lunch – L’Atelier Lebeau
  • 14h30    Dr Daniele D’Aguanno (Università di Napoli « L’Orientale »)
    De la traduction de Massimo Teofilo aux versions de Genève : notes sur la langue et la tradition du Nouveau Testament italien de l’exile
  • 15h10    Dr Michele Colombo (Università Cattolica del Sacro Cuore)
    Language, Rhetoric and Reformation in Bernardino Ochino’s «Prediche» ([Genève],[Jean Gérard],1542)
  • 15h50    Coffee break
  • 16h20    Panel discussion
  • 16h50    Pr Frank Lestringant (Université Paris Sorbonne)
    «La Tragedia intitolata libero arbitrio de Francesco Negri comme modèle de la Mappe-Monde nouvelle papistique de J.-B. Trento
  • 19h30    Dinner – Le Barju

Wednesday November 8th 2017

  • 09h15    Welcome coffee
  • 09h40    The Runaway Word in Other Countries (Chair: Pr Chiara Lastraioli
  • 10h10    Dr Federico Zuliani (The Warburg Institute – University of London)
    Building which and whose Church? Printed Prayers for the Italian-speaking Protestant Churches in the Grisons
  • 10h50    Coffee break
  • 11h20    Dr Elvezio Canonica (Université de Bordeaux Montaigne)
    Juan de Valdés et le valdésianisme: la version italienne de l’érasmisme espagnol
  • 12h00    Panel discussion
  • 12h30    Lunch – La table du Grand Marché
  • 14h30    Andrew Hope (University of Oxford)
    William Tyndale’s 1533 Letter to John Frith on Martyrdom: Its Possible Reuse by English Exiles in Geneva with a New Text
  • 15h10    Coffee break
  • 15h50    Pr Matthias Heinz (Universität Salzburg)
    Pratiques langagières et traditions textuelles chez les Vaudois exilés du Wurtemberg
  • 16h30    Panel discussion
  • 17h00    Closing Remarks (Pr Chiara Lastraioli and Pr Franco Pierno)

En savoir plus.

Source de l’information : http://www.lestudium-ias.com/event/runaway-word-languages-and-religious-exile-renaissance

PRICING

Public institution 75 EUR
Students & PhD Scholars 50 EUR
Social dinner 50 EUR

Offre d’emploi

Postdoctoral research fellow (Balkans and Lower Danube)
PATRIMONIVM ERC-StG n° 716375 – 36 months
Le projet PATRIMONIVM, financé par l’ERC pour la période 2017-2022 et hébergé par l’Université Bordeaux Montaigne, recrute un.e chercheur.euse postdoctoral.e à partir du 1er mars 2018 (une date différente peut être négociée).

Comme responsable des sources concernant les Balkans et le Bas-Danube, vous travaillerez au sein d’une équipe de recherche composée par le Principal Investigator et par 9 chercheurs. Votre tâche consistera dans la réunion et la saisie des sources textuelles concernant les propriétés impériales dans la base de données numérique Atlas patrimonii Caesaris. En raison de la nature des documents disponibles, vous allez travailler principalement sur des sources épigraphiques. Vous serez aussi responsable de la contextualization historique des sources par rapport à la situation de la propriété privé et/ou publique et aux principales activités économiques de la region, pour pouvoir ainsi déterminer l’origine et la valeur économique des propriétés impériales. Vous serez tenu.e de participer activement aux activités scientifiques du projet (ateliers, colloques) et de rencontrer régulièrement le PI et le reste de l’équipe. Vous serez ainsi invité.e à rédiger les chapitres sur la region balkanique, la Dacie et la Mésie dans le volume collectif consacré à l’histoire de la propriété impériale dans le monde romain.

Il ne sera pas nécessaire de résider à Bordeaux si vous pouvez participer aux réunions périodiques et suivre le programme de travail dans les délais prévus.

Pour vous renseigner sur le projet ERC PATRIMONIVM, vous pouvez visiter cette page : http://patrimonium.huma-num.fr/project.html (en anglais ; une version française sera mis en ligne bientôt)

Vous pouvez télécharger la fiche de poste (en anglais) ici :
http://patrimonium.huma-num.fr/resources/downloads/PATRIMONIVM_Fellow5_Job.pdf

Date limite pour les candidatures : 30 novembre 2017

Début du contrat : 1er mars 2018, mais une date différente peut être négociée

Questions et candidatures (CV + lettre de motivation) à Alberto Dalla Rosa (alberto.dallarosa@u-bordeaux-montaigne.fr)
***
Le projet PATRIMONIVM se propose de réaliser la première étude globale et multidisciplinaire du rôle politique, social et économique des propriétés des  empereurs romains de Octavien/Auguste à Dioclétien (44 av. – 284 ap. J.-C.) à partir d’une base documentaire complète pour la totalité du monde romain.

Les propriétés impériales étaient diffusées dans tout l’empire et comprenaient résidences, domaines fonciers, pâturages, bois, mines, carrières, objets de luxe et esclaves. Cette immense richesse jouait un rôle fondamental en soutien du pouvoir politique du prince, car elle pouvait être utilisée pour effectuer toute sorte de dépense publique et pour récompenser la loyauté d’un individu ou d’une communauté civique en particulier. Dans certaines circonstances (présence de vastes domaines fonciers ou de grands sites d’extraction), le propriétés du prince généraient des retombées économiques remarquables au niveau local ; d’ailleurs, comme le prince était à la fois le chef de l’état et un acteur économique global, il est possible de reconnaître une certaine uniformité dans les modalités d’exploitation et des conséquences sur l’intégration économique et culturelle des différentes régions de l’empire, même les plus périphériques. Aucun recueil systématique de toute la documentation disponible n’à été produit après le début du XXème siècle et par conséquent beaucoup de questions sur l’acquisition et l’utilisation des propriétés restent sans réponse.

Le projet a pour ambition de combler ce vide avec la mise en place d’une grande base documentaire en ligne regroupant toutes les sources épigraphiques et papyrologiques pertinentes et les témoignages littéraires ; les données documentaires seront géolocalisées et mises en relation avec d’autres tableaux consacrés respectivement aux personnes liées aux propriétés (administrateurs, paysans etc.), à la géographie historique des régions patrimoniales et aux références bibliographiques. Ce cadre sera complété par un aperçu des sources archéologiques pertinentes pour chaque région. La base de données mettra en œuvre de nombreux standards XML, notamment EpiDoc pour la visualisation des textes et Snap pour le traitement des données prosopographiques, afin de garantir un excellent niveau d’interopérabilité avec d’autres bases de données numériques.

Dans le cadre des diverses manifestations scientifiques prévues (séminaires, ateliers, colloques), une série d’études multidisciplinaires et comparatives nous permettra de comprendre le rôle du patrimoine impérial en tant que facteur structurant de l’économie romaine et en tant qu’élément déterminant dans les processus d’intégration socio-culturelle de l’empire. Des spécialistes de domaines de recherche différents collaboreront au programme scientifique et contribueront à éclairer les divers rôles joués par le patrimoine impérial dans le monde romain. Le projet a aussi le but de tester – parmi d’autres – des nouvelles approches aux stratégies d’investissement du prince et au rôle économique des affranchis impériaux. Quatre volumes, dont notamment une histoire des propriétés impériales sous le Haut-Empire, seront publiés dans le cadre du projet et permettront de diffuser à niveau international les résultats de PATRIMONIVM.

Une équipe de recherche composé d’un ingénieur de recherche et d’huit chercheurs postdoctoraux travaillera sous la direction d’Alberto Dalla Rosa, coordinateur du projet, à la création de la base de données et au recueil et à l’interprétation du materiel documentaire.

 

Offre d’emploi

Missions :

Classement, traitement physique (estampillage, reconditionnement) et catalogage livre en main des fonds Marc Bernard et fonds Michel Alexandre (fonds composés de manuscrits, tapuscrits, correspondance, articles de presse…).

Cette mission se déroule dans le cadre des projets du Pôle associé Régional Languedoc-Roussillon. L’employeur direct est Languedoc-Roussillon livre et lecture, mais l’encadrement scientifique sera assuré par le Carré d’Art bibliothèque.

Profil requis :

  • Formation supérieure et formation professionnelle bibliothéconomique de type DUT ou Licence professionnelle liée aux métiers du livre et de la lecture
  • Connaissance des bibliothèques, de la problématique des fonds patrimoniaux et des livres anciens
  • Connaissance des normes de catalogage en XML-EAD
  • Bonne connaissance des outils informatiques et, notamment, des logiciels professionnels utilisés en bibliothèque
  • Capacités relationnelles et aptitude au travail en équipe
  • Autonomie
  • Sens de l’organisation

Conditions :

Poste à pourvoir : février-mai 2018
Lieux de la mission : Carré d’Art bibliothèque
Durée du CDD : 4 mois
Rémunération : 1 730 € brut mensuel (prime de précarité incluse ; Convention collective de l’animation Groupe B coefficient 251) 

Informations :

Mélanie Marchand, chargée de mission lecture publique et patrimoine
Didier Travier, Conservateur des fonds patrimoniaux (Carré d’Art bibliothèque)
Candidature (lettre de motivation et CV) à adresser à Marie-Christine Chaze, présidente, avant le 24 novembre 2017 à l’adresse melanie.marchand@lr2l.fr (link sends e-mail)
(Pour information, les entretiens d’embauche sont prévus le vendredi 8 décembre après-midi)

Icône PDF fiche_poste_catalogage_nimes_2018.pdf

Source de l’information : http://www.bibliopat.fr/offre-emploi-languedoc-roussillon-livre-et-lecture-0

Journée d’étude

Studi e ricerche alla Biblioteca del Capitolo Metropolitano di Milano

Milan, 16 novembre 2017 – Università degli Studi – via Festa del Perdono 7, Aula Seminari del Dipartimento di Studi letterari, filologici e linguistici – Sezione di modernistica

Il 16 novembre si terrà una giornata di studi organizzata congiuntamente dalla Biblioteca del Capitolo Metropolitano e dal Censimento dei manoscritti medievali della Lombardia realizzato dall’Università e diretto dall prof. Paolo Chiesa. Al termine delle relazioni è prevista una visita alla Biblioteca con esposizione dei volumi presentati nelle comunicazioni.

La giornata ha l’obiettivo di far conoscere al pubblico degli studiosi e agli appassionati il patrimonio librario e documentario della Capitolare, gli strumenti per la consultazione e le ricerche in corso sui suoi fondi, che sono attualmente oggetto del censimento e della catalogazione dei manoscritti medievali in Manus Online. La prima parte della giornata è pensata come un’introduzione alla storia della Biblioteca, ai suoi servizi e alle sue attuali attività. Nella seconda parte saranno proposti alcuni studi relativi a codici specifici e ad altri materiali della Capitolare.

Programma

9h30-12h30 (prés. Giliola Barbero)

  • RENZO MARZORATI : La “Capitolare”: la lunga storia della biblioteca più antica di Milano
  • CLAUDIO GAMBA : Il Censimento dei manoscritti medievali della Lombardia
  • STEFANO M. MALASPINA : Da dove veniamo? Dove siamo? Dove andiamo? Prospettive dei bibliotecari della Capitolare
  • LAILA GAGLIANO : ABC (Archivio e Biblioteca Capitolari): una collana per fonti, studi e strumenti di lavoro
  • MIRELLA FERRARI : Le vicende della Cisalpina e la ricostituzione della biblioteca capitolare di Gaetano Oppizzoni.
  • MILVIA BOLLATI, con interventi di CLAUDIA CAMPAGNA, LORENZO COLOMBO, MARCO SIRTOLI : Progetto per la catalogazione dei manoscritti miniati della Biblioteca Capitolare

14h00-17h00 (prés. mons. Marco Navoni)

  • PAOLO CHIESA : Il Liber notitiae sanctorum Mediolani (ms. II-D-02-008): un impiego didattico?
  • MARINA GIANI : La Quadriga litteralis di Nicolò da Osimo: un’opera ritrovata
  • DANIELE TORELLI : Manoscritti musicali e musica a stampa nella Biblioteca Capitolare
  • EMILIA BIGNAMI : Le provenienze degli incunaboli: alcuni casi dalla Biblioteca Capitolare
  • JACOPO M. CALLONI : Francesco Castelli (1505-1578): possessore e postillatore di manoscritti liturgici

17h30 : Visite de la Biblioteca del Capitolo Metropolitano (piazza del Duomo, 16)

Télécharger le programme.

Source de l’information : https://libraria.hypotheses.org/523

Offre d’emploi

Ingénieur(e) d’études – Constitution d’un corpus de filigranes médiévaux et modernes

Un contrat de 24 mois (12 mois renouvelables une fois) sur la constitution d’un corpus de filigranes médiévaux et modernes est proposé par l’École nationale des chartes, gestionnaire du financement, pour le projet « Filigranes Pour Tous », développé par l’École nationale des chartes, l’École normale supérieure et l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS).

Ce projet vise à construire un nouveau corpus et développer une nouvelle méthodologie pour l’identification de filigranes médiévaux et de la première modernité. Le corpus initial, destiné à être soumis à une technologie de reconnaissance optique par les réseaux de neurones (deep learning) sera constitué en collaboration avec des services d’archives et des bibliothèques, en se concentrant principalement sur des filigranes français. Ce projet est financé par PSL (2017-2019).

Descriptif du poste

En lien avec le chercheur qui développera de son côté le volet relatif à la reconnaissance optique des images, le CDD constituera le corpus cible :

  • missions de repérage et dépouillements en archives et bibliothèques ;
  • prises de vues multiples des filigranes selon les besoins exprimés par le spécialiste de reconnaissance optique ;
  • identifications ou propositions d’identifications sur la base des recueils de filigranes existants ;
  • mise en ordre et accessibilité du corpus sous forme numérique ;
  • conception de pages internet de présentation du projet.

Compétences requises

  • connaissance générale de la structuration des fonds d’archives ;
  • familiarité avec la pratique des humanités numériques ;
  • capacité de travailler efficacement de façon individuelle, mais également bonnes qualités relationnelles pour le travail en équipe et pour les contacts à prendre avec les établissements de conservation.

Conditions matérielles

  • Rattachement administratif : École nationale des chartes, 65 rue de Richelieu, Paris 2e. Le travail se fera à Paris et ponctuellement en province.
  • Le temps de travail est de 38 h 30 par semaine.
  • Rémunération : niveau IE2 (modulation selon ancienneté et expérience).

Merci d’envoyer une lettre de motivation et un CV complet à Olivier Poncet avant le 20 novembre 2017olivier.poncet@enc-sorbonne.fr

Les candidats retenus pour l’audition seront informés de leur invitation le 22 novembre et les auditions auront lieu le 27 novembre 2017.

Pour plus d’informations sur le projet Filigranes pour tous : www.enc-sorbonne.fr/fr/actualite/centre-jean-mabillon-laureat-appel-offr…

Source de l’information : https://www.irht.cnrs.fr/?q=fr%2Factualites%2Foffre-d-emploi-ingenieure-d-etudes-constitution-d-un-corpus-de-filigranes-medievaux-et

Appel à projets

Biblissima lance son sixième appel à manifestation d’intérêt pour des opérations conjointes de recherche, de documentation, de numérisation portant sur des collections historiques de manuscrits et d’imprimés anciens, associant au moins un établissement de conservation et un établissement d’enseignement et/ou de recherche, quels qu’ils soient. Ces opérations, dénommées « projets partenariaux Biblissima », sont réalisées à l’issue d’une sélection de projets déposés auprès de l’équipex en réponse à l’appel à manifestation d’intérêt, détaillé pour l’année 6 (2018) dans le règlement.

Le budget affecté à chaque opération par Biblissima sera compris entre 10 000 et 50 000 € pour un appel annuel donné. Biblissima se réserve le droit de retenir des projets d’un montant supérieur à 50 000 € et de les réaliser sur deux ou plusieurs années. À titre indicatif, il est envisagé de retenir de trois à six projets par an.

Le dossier de candidature et le règlement pour 2018 sont téléchargeables sur le site du projet : http://www.biblissima-condorcet.fr/fr/actualites/sixieme-appel-manifestation-interet-biblissima-2018.

Les dossiers doivent être établis sous format électronique (pdf) et transmis avant le 31 janvier 2018 à minuit à l’adresse suivante : administration@biblissima-condorcet.fr

Dates à retenir :

– Clôture de l’appel : 31 janvier 2018
– Classement des dossiers : fin avril 2018
– Sélection des dossiers et annonce des projets retenus : juin      2018
– Versement du financement : novembre 2018

Pour toute question, consultez la FAQ (http://www.biblissima-condorcet.fr/fr/faq) ou contacez par mail administration@biblissima-condorcet.fr.

Colloque international

Imprimeurs et libraires protestants de la France atlantique (16ème – 17ème siècles)

Du 09 Novembre 2017 à 09:00 au 10 Novembre 2017 à 17:00, Université de La Rochelle – CRHIA

Organisé par Didier POTON, Professeur émérite d’histoire moderne au CRHIA (Université de La Rochelle).

Le programme sera disponible prochainement.

Contact : Isabelle MARCHESSEAU : isabelle.marchesseau@univ-lr.fr

Colloque

Il libro antico. Limiti e prospettive dei censimenti

Il 14 e 15 novembre 2017 alla biblioteca dell’Archiginnasio una riflessione sul libro antico e sui censimenti intesi come strumenti per conoscerlo, valorizzarlo e preservarlo.

Nel secolo scorso le biblioteche hanno conosciuto una radicale trasformazione, dovuta da una parte all’arricchimento dei cataloghi e all’impulso verso la classificazione delle opere e dall’altra all’incoraggiamento dato alla formazione professionale dei bibliotecari, accompagnata da una più intensa cooperazione tra le istituzioni. In quel periodo si è assistito anche alla diversificazione delle attività, grazie all’organizzazione di mostre, incontri di lettura, seminari e conferenze con conseguente ampliamento dei servizi agli utenti. In particolare si è intensificato lo sviluppo delle biblioteche pubbliche, con un conseguente crescente sviluppo dell’utilizzo del computer per la gestione dei cataloghi e del prestito, fino all’avvento della biblioteca digitale. Questo fenomeno ha inevitabilmente coinvolto anche il patrimonio librario antico, sollevando molteplici quesiti: come si pone il libro stampato a mano nei confronti del mezzo tecnologico? Sono in grado le tecniche informatiche di sottolinearne le caratteristiche? Può rappresentare il rapporto fra i due un arricchimento reciproco? E quali storie nascondono questi prodotti dell’arte tipografica preottocentesca?

Il convegno, promosso dall’IBC,  intende porre al centro della riflessione proprio il libro antico, sottolineando l’importanza – ma anche le difficoltà emerse dalle esperienze passate e le possibilità future – dei censimenti intesi come strumenti efficaci ed efficienti per conoscerlo, valorizzarlo e preservarlo.

 Al convegno, ad ingresso libero, ci si può iscrivere gratuitamente al seguente indirizzo: https://libroantico.eventbrite.it

Programma

Source de l’information : http://ibc.regione.emilia-romagna.it/appuntamenti/2017/a-bologna-il-convegno-il-libro-antico-limiti-e-prospettive-dei-censimenti

Colloque

Histoire du livre et pouvoirs de l’écrit

Du vendredi 17 novembre au samedi 18 novembre 2017,

 École des chartes, 65, rue de Richelieu, Paris 2e

L’inscription est obligatoire

L’École des chartes, l’Enssib et la BnF célèbrent en 2017 la commémoration du dixième anniversaire de la mort de Henri-Jean Martin (1924-2007), archiviste paléographe, éminent historien du livre, professeur et bibliothécaire. Pour marquer avec éclat cet anniversaire, différents rendez-vous sont proposés au public, dont le colloque « Histoire du livre et pouvoirs de l’écrit », organisé les 17 et 18 novembre 2017, à l’École des chartes.

Programme

Vendredi 17 novembre

Matin

  • 9 h : accueil
  • 9 h 15 : Michelle Bubenicek (ENC), Yves Alix (Enssib), ouverture

Présidence : Dominique Varry (Enssib / CGN)

  • 9 h 30 : Paul Saenger (Chicago, Newberry Library), « Henri-Jean Martin and the Birth of the History of Reading »
  • 10 h : Lodovica Braida (Università Statale di Milano), « La réception de Henri-Jean Martin en Europe. Le cas italien. »
  • 10 h 30 : Raphaële Mouren (Londres, Warburg Institute / Enssib, Centre Gabriel-Naudé), « L’histoire du livre en Grande-Bretagne après les travaux d’Henri-Jean Martin »
  • 11 h : questions et pause

Présidence : Bernard Huchet (Bibliopat)

  • 11 h 30 : Cristina Dondi (University of Oxford), « Lessons learned: the collaborative effort for more and better data (MEI) »
  • 12 h : Malcolm Walsby (Université Rennes 2), « Enquêtes sérielles, bibliographie matérielle et histoire du livre »
  • 12 h 30 : questions

Après-midi


  • 14 h 30 : table ronde modérée par Gilles Eboli (BM Lyon), « Henri-Jean Martin  pour les jeunes chercheurs ». Avec Louis-Gabriel Bonicoli (Univ. at Albany) ; Jamie Cumby (univ. Saint-Andrews) ; Charlotte Kempf (Univ. Heidelberg/ EHESS) ; Catherine Kikuchi (EFR) ; Alissar Lévy (ENC).
  • 16 h : question et pause

Présidence : Jean-Marc Chatelain (BnF)

  • 16 h 30 : Christian Jacob (EHESS), « Textes et livres entre Pergame et Rome : sur Galien »
  • 17 h : Olivier Grellety Bosviel (Université de Rouen-Normandie), « La question de l’édition de musique dans l’œuvre d’Henri-Jean Martin »
  • 17 h 30 : Virginie Cerdeira (Université Aix-Marseille), « Le Mercure François au miroir de l’histoire du livre »
  • 18 h : questions
  • 18 h 15 : l’Abécédaire des mondes lettrés (présentation par Christian Jacob)

Samedi 18 novembre

Matin

  • 9 h : accueil

Présidence : Frédéric Barbier (CNRS, EPHE)

  • 9 h 15 : Emmanuelle Chapron (Université Aix-Marseille / Telemme), « Les travaux d’Henri-Jean Martin à l’épreuve d’un terrain : le livre d’éducation au xviiie siècle »
  • 9 h 45 : Nicolas Schapira (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), « Histoire du livre et histoire de la censure »
  • 10 h 15 : Jean-Dominique Mellot (BnF / EPHE), « Lire (et relire) Aux sources de la civilisation européenne »
  • 10 h 45 : questions et pause

Présidence : Pierre Guinard (BM Lyon / CGN)

  • 11 h 15 : Jean-Baptiste Levée (Production Type), « L’Elzévir français au XIXe siècle, ruptures et renouveau »
  • 11 h 45 : Silvio Corsini (BCU Lausanne), « Les bases de données d’ornements typographiques à la croisée des chemins »
  • 12 h 15 : questions et pause

Après-midi


Présidence : Raphaële Mouren (Londres, Warburg Institute / Enssib, CGN)

  • 14 h : Isabelle Pantin (ENS Ulm / IHMC), « L’espace visuel de la page: une perspective européenne ? »
  • 14 h 30 : Sachiko Kusukawa (Cambridge, Trinity College), « Text-image relationship in early modern scientific books »
  • 15 h : Max Engammare (Université de Genève / IHR), « Histoire de la Bible comme livre »
  • 15 h 30 : questions et pause

Présidence : Christophe Gauthier (ENC / CJM)

  • 16 h : Mandana Covindassamy (ENS Ulm), « Le dispositif texte / image dans la littérature allemande contemporaine : une discussion critique du discours historique ? »
  • 16 h 30 : Jean-Yves Mollier (Université de Versailles Saint-Quentin), « Henri-Jean Martin historien de l’édition contemporaine »
  • 17 h : Roger Chartier (Collège de France). Conclusions.

En savoir plus.

Source de l’information : http://www.enc-sorbonne.fr/fr/actualite/hommage-henri-jean-martin-prom-1947-histoire-du-livre-pouvoirs-ecrit

Vient de paraître

Expérimenter les Humanités Numériques, des Outils individuels aux projets collectifs

Presses Universitaires de Montréal (Sous la Direction d’Étienne Cavalier, Frédéric Clavert, Olivier Legendre et Dana Martin)

« Cet ouvrage est né de la volonté d’offrir à la communauté des chercheurs, professionnels des bibliothèques, ingénieurs, une galerie d’exemples de projets mettant en œuvre les méthodes, les principes et l’éthique des Humanités Numériques. […] Donner envie de se lancer, accompagner, montrer ce qu’il est possible d’entreprendre et de réaliser avec les outils et les méthodes des HN, révéler par l’exemple combien la coopération est essentielle à l’épanouissement des projets, tels étaient les objectifs de l’équipe qui a sélectionné les contributions. De Zotero à Omeka, de la création de bases de données à l’annotation de vidéos, des réseaux sociaux aux carnets de recherche en ligne: chaque chapitre permet de découvrir des outils, des savoir-faire, et de profiter de l’expérience de quelques « pionniers ». Le dernier chapitre est consacré au projet Fonte Gaia, à sa genèse, ses balbutiements, ses impasses, ses victoires. Nous l’avons rédigé pour que les enseignements acquis au fil d’années d’enthousiasme, d’échecs et d’expérimentation, servent autant au lecteur qu’il nous a été utile de les vivre. »

Source de l’information : https://fontegaia.hypotheses.org/2064

Séminaire

La Renaissance, parlons-en

Bibliothèque de la Sorbonne, Paris, octobre 2017 – mai 2018

Le cycle de conférences  « La Renaissance, parlons-en » a été créé en 2017, et réunit chaque mois des chercheurs et des étudiants en histoire, littérature, philosophie, histoire de l’art, droit ou musicologie à la bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne.

Ce cycle de conférences se propose d’être un espace de dialogue et de décloisonnement entre les disciplines et les institutions académiques autour d’un objet commun : le terme de « Renaissance », ses définitions et ses usages.

Programme 2017-2018

Les conférences ont lieu un jeudi par mois de 17h à 19h, dans la salle de formation de la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne.

19 octobre 2017 :   Luigi-Alberto Sanchi, La Renaissance du grec et ses conséquences

16 novembre 2017 :    Gilles Couffignal, La Renaissance des langues

14 décembre 2017 :  Michela Malpangotto, Peut-on parler d’un « Humanisme arabo-latin » ? Le cas de l’astronomie

18 janvier 2018 :   Clémence Revest, Les lieux de mémoire de l’Humanisme

8 février 2018 : Adeline Lionetto et Nahéma Khattabi, Les fêtes de Fontainebleau (1564) : musique et poésie au temps des Valois

22 mars 2018 : Gaëlle Demelemestre : Philosophie et droit chez les humanistes

19 avril 2018 :  Luisa Brunori, Banques et finances à la Renaissance

17 mai 2018 :  Pascale Dubus, Le retour à l’antique dans la peinture italienne de la Renaissance

Site : https://renaissance.hypotheses.org/a-propos
Programme en pdf : La Renaissance, parlons-en

Source de l’information : http://blog.apahau.org/seminaire-la-renaissance-parlons-en-paris-octobre-2017-mai-2018/

Exposition

Une Renaissance en Normandie. Le cardinal Georges d’Amboise, bibliophile et mécène

Évreux, musée d’Art, Histoire et Archéologie
8 juillet / 22 octobre 2017

En partenariat avec la Bibliothèque nationale de France

En 1508, le couple royal Anne de Bretagne et Louis XII découvre au château de Gaillon en Normandie l’exceptionnelle collection d’œuvres d’art de la Renaissance de Georges d’Amboise (1460-1510). Pour la première fois depuis cette visite il y a cinq siècles, un ensemble rarissime de manuscrits enluminés, de peintures et de sculptures provenant de Gaillon, aujourd’hui conservés dans les plus grandes institutions (Bibliothèque nationale de France, musée du Louvre, Bibliothèque apostolique vaticane), vous sera dévoilé.

Plus d’info, sur la page du musée

Source de l’information : http://www.evreuxportesdenormandie.fr/agenda/147/11-une-renaissance-en-normandie.htm