Archives de catégorie : Billets

Appel à contributions

Types de sources et prosopographie

Université de Paris Nanterre, le jeudi 17 mai 2018

« La question des relations entre types de sources et prosopographie s’est posée très tôt : Mommsen concevait la Prosopographia Imperii Romani comme un appendice du Corpus Inscriptionum Latinarum et n’envisageait pas que la méthode prosopographique pût s’appliquer à une époque républicaine caractérisée par la faiblesse relative du nombre d’inscriptions et dont la connaissance repose sur des sources littéraires. Ce parti pris peut surprendre, car la mise en œuvre de la méthode prosopographique suppose de croiser l’ensemble des sources, mais il présente l’intérêt d’inviter à réfléchir à la spécificité de chaque type de sources dans le cadre d’une recherche prosopographique.

C’est à cette question que nous souhaiterions réfléchir, dans le cadre d’une journée d’études qui comptera quatre communications. Chacune devra porter sur un type de sources ou, à tout le moins, mettre l’accent sur l’apport spécifique des différentes sources utilisées dans le cadre d’une recherche prosopographique. Convaincus de l’intérêt de comparer les espaces et les périodes, nous souhaiterions que l’histoire grecque, l’histoire romaine, l’Antiquité tardive et le Haut Moyen Âge soient représentés.

Nous ne prévoyons pas de publier les actes de cette journée, mais nous avons le projet de mettre en place un carnet Hypothèses, dont nous discuterons à la fin de la journée d’études. La rencontre s’ouvrira sur une présentation de l’actualité de la recherche en prosopographie. N’hésitez pas, par conséquent, à nous tenir informés des projets que vous menez.

Si vous souhaitez proposer un projet de communication ou participer à cette journée, nous vous saurions gré de nous en aviser par mail avant le 30 octobre. »

Robinson Baudry, (robinson.baudry@sfr.fr)

Karine Karila-Cohen, (karine.karila-cohen@univ-rennes2.fr)

Sylvain Destephen, (sdesteph@parisnanterre.fr)

Source de l’information : https://rmblf.be/2017/10/14/appel-a-contribution-types-de-sources-et-prosopographie/

Colloque international de clôture du projet EDITEF – le programme

Poco a poco. L’apport de l’édition italienne dans la culture francophone

Du 27 juin 2017 au 30 juin 2017 (CESR/Bibliothèque Mazarine)

LXe Colloque international d’études humanistes du CESR

Organisé par Chiara Lastraioli

Lors de cette rencontre nous voudrions attirer l’attention sur les principaux acteurs qui ont permis l’essor d’une production intellectuelle et éditoriale dont la permanence au sein des milieux francophones s’est déployée sur la longue durée, caractérisant ainsi la culture d’accueil pendant l’Ancien Régime. De fait, l’« italianisme bibliophilique » a largement contribué à la postérité de la culture humaniste et renaissante jusqu’à la Révolution, permettant l’acclimatation, au nord des Alpes, de modèles littéraires, philosophiques, artistiques, scientifiques, mais également iconographiques et typographiques d’origine italienne.

Programme

Mardi 27/06/2017 (CESR) – sur invitation

14h00 Discours d’inauguration du directeur du CESR, Benoist Pierre

14h30 Lectio inauguralis de Jean Balsamo (Une civile conversation entre la France et l’Italie (1574-1647))

15h30 Remise des médailles de la ville de Tours

15h45 Départ pour le CESR

16h00 Inauguration de l’exposition sur les 60 ans du CESR

18h00 Cocktail dînatoire

Mercredi 28/06/2017 (CESR)

Matin – président de séance : Pierre Aquilon (Université François-Rabelais)

9h00 Accueil

9h30 Edoardo Barbieri (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano) – Le dediche della Bibbia di Antonio Brucioli a Francesco I di Francia       

10h00 Rosanna Gorris Camos (Università degli Studi di Verona) – Le lys et la croix : la politique culturelle de Marguerite de France et d’Emmanuel-Philibert de Savoie

10h30 Discussion

11,00 Pause          

11h30 Franco Pierno (University of Toronto) – Lingua toscana in bocca calvinista. Dizionari e grammatiche per imparare l’italiano nella Ginevra cinquecentesca

12h00 Bruna Conconi (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna) – « Demonstrer ce qui est plus clair que le plein midy »: italianisme et traduction d’après les inventaires de la Croix du Maine et Du Verdier

Après-midi – présidents de séance : Nicole Bingen (Haute École Francisco Ferrer)

14h30 Alessandro Turbil (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) – Les traductions des Triumphi entre les règnes de Louis XI et de Henri II : une longue époque de transition

15h00 Mario Armellini (Université de Rouen-Normandie) – Tra Italia e Francia: influenze e scambi transalpini nei primi decenni di vita del libro musicale a stampa

15h30 Roberta Frigeni (Fondazione Bergamo nella storia) – La Francia vista dall’Italia. Il caso delle Scritture di Francia di Comino Ventura

16h00 Discussion

16h30 Pause

17h30 Isabelle De Conihout – La reliure italienne et la reliure française de la fin du XVe au milieu du XVIIe siècle, influences réciproques et modèles

18h00 Chiara Lastraioli (Université François-Rabelais), Silvia D’Amico (Université Savoie Mont Blanc) – EDITEF : bilan et perspectives

18h30 Discussion

Jeudi 29/06/2017 (CESR/Bibliothèque Mazarine)

Matin – président de séance : Silvia Fabrizio-Costa (Université de Caen Normandie)

9h00 Natalia Maillard-Álvarez (Universidad Pablo de Olavide, Séville)- Imprimeurs et libraires italiens dans le monde ibérique (XVIe siècle)

9h30 Elisa Gregori (Università degli Studi di Padova) – «Una lingua che gli italiani riuscirono a imporre». L’amore per la lingua italiana tra traduzione, autotraduzione, imitazione

10h00 Discussion

10h30 Pause

11h00 Riccardo Benedettini (Università degli Studi di Verona) – Les Lettere de Claudio Tolomei dans la traduction «argentée» de Pierre Vidal

11h30 Paolo Procaccioli (Università degli Studi della Tuscia)- Da modello a stereotipo. Henri III, Corbinelli, Montaigne e i libri di lettere italiani in Francia

12h00 discussion

Après-midi (départ pour Paris)

18h30 Inauguration de l’exposition Libri italiani, Lecteurs français, à la Bibliothèque Mazarine (Paris) en savoir plus

Vendredi 30/06/2017 (Bibliothèque Mazarine)

Matin – président de séance : Olivier Poncet (École nationale des chartes)

9h15 Accueil par Yann Sordet, directeur de la Bibliothèque Mazarine

9h30 Amélie Ferrigno (Bibliothèque Mazarine)- Quelques figures de l’italianisme bibliophilique dans le fonds de la Bibliothèque Mazarine 

10h00 Carlo Alberto Girotto (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)- Des éditions « populaires » de la Renaissance italienne à la Bibliothèque de l’Arsenal

10h30 Discussion et Pause

11h00 Monique Hulvey (Bibliothèque municipale de Lyon) – L’Italie au miroir de quelques collections particulières lyonnaises de la Renaissance

11h30 Massimo Scandola (Université François-Rabelais)- Les lectures italiennes dans les bibliothèques particulières en France (XVIIe-XVIIIe)

12h00 Dorit Raines (Università Ca’ Foscari Venezia) – Le collectionnisme des Aldine en France entre le XVIIe siècle et le début de XIXe siècle

12h30  Discussion

Après-midi – président de séance : Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine)

14h30 Renaud Adam (Université de Liège)- ‘Et a questo disiderio d’imparare detta lingua mi hanno indotto essi vostri scritti’. La diffusion du livre italien à Liège à la première Modernité

15h00 Ilaria Andreoli (ITEM-CNRS – Fondazione Giorgio Cini) – Un « lyonnais italianisant » : les éditions italiennes illustrées de Guillaume Rouillé

15h30 Discussion et pause

16h00 Rémi Jimenes (Université François-Rabelais)- Défense et illustration de la typographie française: le dépassement du modèle italien dans les matériels parisiens (1540-1550)

16h30 Lorenzo Baldacchini (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna)- Tra i fili della rete. Libri e tipografi italiani nello spazio francofono

***

Contact : Giulia VENTRELLA-PROUST : giulia.ventrella@univ-tours.fr

Inscription et règlement auprès de Marie-Laure MASQUILIER : marie-laure.masquilier@univ-tours.fr

A télécharger : 

Affiche-Grand-Colloque

Programme-Grand-Colloque

Marque-page-Grand-Colloque

Exposition dans le cadre du projet EDITEF

Libri italiani, Lecteurs français

30 juin – 29 septembre 2017, Bibliothèque Mazarine (Paris)

« En Italie, au cours du premier Âge moderne (1450-1630), la production d’ouvrages en langue vulgaire – toscan essentiellement – concurrence irrémédiablement le latin, et trouve son premier lectorat auprès des lettrés et des élites de la Péninsule. Plusieurs éléments favorisent alors une curiosité croissante des Français pour la langue et la culture italiennes : les campagnes militaires vers Naples ou Milan de Charles VIII à François Ier ; le développement de l’Humanisme et de la Renaissance à partir des modèles transalpins ; le voyage d’Italie des étudiants ; l’accueil par la monarchie française d’alliés, ou bien de proscrits italiens ; les alliances avec les Médicis, les Este ou les Gonzague, maisons princières entourées d’hommes de plume, de savants et d’artistes.

Le livre est l’instrument décisif de ces échanges, d’autant que la fin du XVe et le XVIe siècle constituent une période d’expansion pour l’édition italienne. Traductions, circulation des exemplaires et traces d’appropriation des livres italiens par les lecteurs français en témoignent. La linguistique et la littérature, l’histoire et la religion sont privilégiées. Mais rapidement se fait jour un intérêt pour des répertoires plus spécialisés où les auteurs italiens font autorité, et où l’illustration ajoute à la séduction : mathématiques appliquées aux affaires, ingénierie civile et militaire, fêtes, entretien du corps et divertissement de l’esprit… Toute bibliothèque française possède bientôt sa part d’ouvrages italiens, de François Ier au plus modeste homme de loi, en passant par Ronsard, l’astrologue du roi Antoine Crespin, l’érudit Peiresc, le savant Mersenne, ou encore les grands serviteurs de l’État au premier rang desquels Mazarin. À travers marques de possession et traces d’usage, les fonds de la Bibliothèque Mazarine éclairent de manière exemplaire ce rayonnement, et ce premier mouvement de pénétration de la pensée, des arts et de la langue italienne en France. »

Exposition conçue dans le cadre du projet EDITEF
(L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité)

Commissariat : Amélie Ferrigno,
avec la collaboration de Christophe Vellet

Entrée libre du lundi au vendredi, de 10h à 18h
23 quai de Conti, 75006 PARIS

Colloque international de clôture du projet EDITEF

Poco a poco. L’apport de l’édition italienne dans la culture francophone

Du 27 juin 2017 au 30 juin 2017 (CESR/Bibliothèque Mazarine)

LXe Colloque international d’études humanistes du CESR

Organisé par Chiara Lastraioli

Lors de cette rencontre nous voudrions attirer l’attention sur les principaux acteurs qui ont permis l’essor d’une production intellectuelle et éditoriale dont la permanence au sein des milieux francophones s’est déployée sur la longue durée, caractérisant ainsi la culture d’accueil pendant l’Ancien Régime. De fait, l’« italianisme bibliophilique » a largement contribué à la postérité de la culture humaniste et renaissante jusqu’à la Révolution, permettant l’acclimatation, au nord des Alpes, de modèles littéraires, philosophiques, artistiques, scientifiques, mais également iconographiques et typographiques d’origine italienne.

Avec la participation de
Renaud ADAM (Université de Liège)
Ilaria ANDREOLI (Institut des Textes et Manuscrits Modernes)
Mario ARMELLINI (Université de Rouen Normandie)
Pierre AQUILON (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance)
Lorenzo BALDACCHINI (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna)
Jean BALSAMO (Université de Reims Champagne-Ardenne)
Edoardo Roberto BARBIERI (Università Cattolica del Sacro Cuore)
Riccardo BENEDETTINI (Università degli Studi di Verona)
Nicole BINGEN (Haute École Francisco Ferrer)
Bruna CONCONI (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna)
Silvia D’AMICO (Université Savoie Mont Blanc)
Isabelle DE CONIHOUT
Silvia FABRIZIO-COSTA (Université de Caen-Basse Normandie)
Amélie FERRIGNO (Bibliothèque Mazarine)
Roberta FRIGENI (Università degli Studi di Milano)
Carlo Alberto GIROTTO (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)
Rosanna GORRIS (Università degli Studi di Verona)
Elisa GREGORI (Università degli Studi di Padova)
Monique HULVEY (Bibliothèque municipale de Lyon)
Rémi JIMENES (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance)
Chiara LASTRAIOLI (Centre d’Études Supérieures de la Renaissance)
Natalia MAILLARD ÁLVAREZ (Universidad Pablo de Olavide)
Franco PIERNO (University of Toronto)
Olivier PONCET (Université Paris-Sorbonne)
Paolo PROCACCIOLI (Università degli Studi della Tuscia)
Dorit RAINES (Università Ca’ Foscari Venezia)
Massimo SCANDOLA (Université François-Rabelais)
Yann SORDET (Bibliothèque Mazarine)
Alessandro TURBIL (Paris 3 Sorbonne Nouvelle – Università di Torino)

Programme

Mardi 27/06/2017 (CESR) – sur invitation

14h00 Discours d’inauguration du directeur du CESR, Benoist Pierre

14h30 Lectio inauguralis de Jean Balsamo (Une civile conversation entre la France et l’Italie (1574-1647))

15h30 Remise des médailles de la ville de Tours

15h45 Départ pour le CESR

16h00 Inauguration de l’exposition sur les 60 ans du CESR

18h00 Cocktail dînatoire

Mercredi 28/06/2017 (CESR)

Matin – président de séance : Pierre Aquilon (Université François-Rabelais)

9h00 Accueil

9h30 Edoardo Barbieri (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano) – Le dediche della Bibbia di Antonio Brucioli a Francesco I di Francia       

10h00 Rosanna Gorris Camos (Università degli Studi di Verona) – Le lys et la croix : la politique culturelle de Marguerite de France et d’Emmanuel-Philibert de Savoie

10h30 Discussion

11,00 Pause          

11h30 Franco Pierno (University of Toronto) – Lingua toscana in bocca calvinista. Dizionari e grammatiche per imparare l’italiano nella Ginevra cinquecentesca

12h00 Bruna Conconi (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna) – « Demonstrer ce qui est plus clair que le plein midy »: italianisme et traduction d’après les inventaires de la Croix du Maine et Du Verdier

Après-midi – présidents de séance : Nicole Bingen (Haute École Francisco Ferrer)

14h30 Alessandro Turbil (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) – Les traductions des Triumphi entre les règnes de Louis XI et de Henri II : une longue époque de transition

15h00 Mario Armellini (Université de Rouen-Normandie) – Tra Italia e Francia: influenze e scambi transalpini nei primi decenni di vita del libro musicale a stampa

15h30 Roberta Frigeni (Fondazione Bergamo nella storia) – La Francia vista dall’Italia. Il caso delle Scritture di Francia di Comino Ventura

16h00 Discussion

16h30 Pause

17h30 Isabelle De Conihout – La reliure italienne et la reliure française de la fin du XVe au milieu du XVIIe siècle, influences réciproques et modèles

18h00 Chiara Lastraioli (Université François-Rabelais), Silvia D’Amico (Université Savoie Mont Blanc) – EDITEF : bilan et perspectives

18h30 Discussion

Jeudi 29/06/2017 (CESR/Bibliothèque Mazarine)

Matin – président de séance : Silvia Fabrizio-Costa (Université de Caen Normandie)

9h00 Natalia Maillard-Álvarez (Universidad Pablo de Olavide, Séville)- Imprimeurs et libraires italiens dans le monde ibérique (XVIe siècle)

9h30 Elisa Gregori (Università degli Studi di Padova) – «Una lingua che gli italiani riuscirono a imporre». L’amore per la lingua italiana tra traduzione, autotraduzione, imitazione

10h00 Discussion

10h30 Pause

11h00 Riccardo Benedettini (Università degli Studi di Verona) – Les Lettere de Claudio Tolomei dans la traduction «argentée» de Pierre Vidal

11h30 Paolo Procaccioli (Università degli Studi della Tuscia)- Da modello a stereotipo. Henri III, Corbinelli, Montaigne e i libri di lettere italiani in Francia

12h00 discussion

Après-midi (départ pour Paris)

18h30 Inauguration de l’exposition Libri italiani, Lecteurs français, à la Bibliothèque Mazarine (Paris) en savoir plus

Vendredi 30/06/2017 (Bibliothèque Mazarine)

Matin – président de séance : Olivier Poncet (École nationale des chartes)

9h15 Accueil par Yann Sordet, directeur de la Bibliothèque Mazarine

9h30 Amélie Ferrigno (Bibliothèque Mazarine)- Quelques figures de l’italianisme bibliophilique dans le fonds de la Bibliothèque Mazarine 

10h00 Carlo Alberto Girotto (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)- Des éditions « populaires » de la Renaissance italienne à la Bibliothèque de l’Arsenal

10h30 Discussion et Pause

11h00 Monique Hulvey (Bibliothèque municipale de Lyon) – L’Italie au miroir de quelques collections particulières lyonnaises de la Renaissance

11h30 Massimo Scandola (Université François-Rabelais)- Les lectures italiennes dans les bibliothèques particulières en France (XVIIe-XVIIIe)

12h00 Dorit Raines (Università Ca’ Foscari Venezia) – Le collectionnisme des Aldine en France entre le XVIIe siècle et le début de XIXe siècle

12h30  Discussion

Après-midi – président de séance : Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine)

14h30 Renaud Adam (Université de Liège)- ‘Et a questo disiderio d’imparare detta lingua mi hanno indotto essi vostri scritti’. La diffusion du livre italien à Liège à la première Modernité

15h00 Ilaria Andreoli (ITEM-CNRS – Fondazione Giorgio Cini) – Un « lyonnais italianisant » : les éditions italiennes illustrées de Guillaume Rouillé

15h30 Discussion et pause

16h00 Rémi Jimenes (Université François-Rabelais)- Défense et illustration de la typographie française: le dépassement du modèle italien dans les matériels parisiens (1540-1550)

16h30 Lorenzo Baldacchini (Alma Mater Studiorum – Università di Bologna)- Tra i fili della rete. Libri e tipografi italiani nello spazio francofono

***

Contact : Giulia VENTRELLA-PROUST : giulia.ventrella@univ-tours.fr

Inscription et règlement auprès de Marie-Laure MASQUILIER : marie-laure.masquilier@univ-tours.fr

A télécharger : Affiche-Grand-Colloque

Séminaire

Écrire l’histoire de l’italien scientifique au XVIe siècle

20 février 2014, de 16h30 à 18H30, à l’ENS de Lyon, site Descartes, R 136

par Noémie Castagné (Université Lyon 3), docteure en études italiennes de l’université Paris-8. Elle travaille sur la Langue scientifique, l’Histoire de la langue italienne XVIe et l’Histoire du livre.

Source de l’information : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article3677

Journée d’étude

Traduire le sonnet à la Renaissance : regards croisés France-Grande Bretagne- Italie

Le vendredi 24 février, à L’Institut d’études avancées de Paris  (Salle des Gardes), 17 quai d’Anjou, sur l’île Saint-Louis à Paris (4e)

Journée d’étude ouverte au public, entrée libre mais sur inscription sur le site de l’IEA avant le jeudi 23 février impérativement

Programme

9h-10h30 : Sonnets et cycles de sonnets en Europe

(Ouverture de colloque et présidence de séance: Carole Birkan-Berz, Université Sorbonne Nouvelle)

9h 15 – Charlotte Triou (Université de Lyon 2) : “Pétrarquiser en traduisant ?”

9h 45 – Padraic Lamb (Université de Tours) : Translating the sonnet-cycle in the English Renaissance

10h 15 – Freya Sierhuis (York University) : Cupid’s Toys: Formal experiment in Fulke Greville’s Caelica

11h-12h45  : Le sonnet en musique et à la scène

(Présidence de séance: Guillaume Coatalen, Université Cergy Pontoise-EA Prismes)

 11h – Jean Luc Nardone (Université de Toulouse 2) : De la théâtralité du sonnet pétrarquien : perspectives diachroniques

11h 45 – Alice Tacaille (Paris Sorbonne) et Jean-Eudes Girot (Université de Valenciennes) : Pétrarque et le pétrarquisme dans les mises en musique en France sous le règne de François Ier (Communication parlée et chantée)

Déjeuner sur place

14h-15h30: Transfers et translations : approches textuelles

(Présidence de séance : Anne-Marie Miller-Blaise, Université Sorbonne Nouvelle/ Institut universitaire de France)

14h – Jean Vignes (Université Paris Diderot) : Les traductions de Rvf 134 à la Renaissance : Peletier, Philieul, Baïf, Du Tronchet

14h 30 – Stella Achilleos  (University of Cyprus) : Conversing with the Dead: Imitation and Displacement in Edmund Spenser’s translation of Joachim Du Bellay’s Les Antiquitez de Rome in Complaints

15h – Line Cottegnies (Université Sorbonne Nouvelle) : Shakespeare, Spenser and du Bellay : Translation and Literary Transfer in Shakespeare’s Sonnets

16h-17h30: Traduire ou retraduire le sonnet

(Présidence de séance : Riccardo Raimondo)

16h- Guillaume Coatalen (U. Cergy Pontoise/ Paris 3): ‘Taken from Ronsard’? A Petrarchan Translation in MS Harleian 1823 (1630)

16h 30 Entretien avec Gisèle Venet (Université Sorbonne Nouvelle, émérite): Les traductions du sonnet baroque européen

Événement en partenariat avec l’Institut d’études avancées de Paris

En savoir plus.

Source de l’information : https://sonnetintranslation.wordpress.com/upcoming/?utm_content=buffer969f9&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer

Mise en ligne

Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la Renaissance

dir. Anne Réach-Ngô

par Romain Menini
Référence :

Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la Renaissance, dir. Anne Réach-Ngô, Paris, Classiques Garnier (« Études et essais sur la Renaissance » 104), 2014, 396 p. ISBN 978-2-8124-2946-0

« Sous-titré L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la Renaissance, le volume collectif Créations d’atelier, dirigé par Anne Réach-Ngô, contient dix-sept contributions qui se proposent de suivre la création littéraire de la Renaissance jusque dans le « vestibule » ou l’« arrière-boutique » des imprimeurs et/ou libraires de la Renaissance. Il réunit les actes d’un colloque organisé du 31 mai au 2 juin 2012 à l’Université Paris-Sorbonne. […] Qui est à l’initiative de l’œuvre ? Pastichant Foucault, Anne Réach-Ngô invite précisément à songer à quelque « fonction-éditeur » dont les incarnations seraient multiples à la Renaissance : « rédacteurs, secrétaires, traducteurs, remanieurs, graveurs de caractères, illustrateurs, compositeurs, relieurs » (ibid.). Soit une liste à laquelle on peut ajouter des figures croisées ici et là dans le volume : rabatteurs de textes, commanditaires de livres, libraires bien sûr, mais encore correcteurs d’épreuves ou… auteurs eux-mêmes (voir par exemple le volume XIV des Travaux de Littérature publié en 2001 par l’ADIREL et intitulé : L’Écrivain éditeur, du Moyen Âge à la fin du xviiie siècle, dir. François Bessire). L’« acte éditorial », tel qu’il est présenté, résulte bien de l’activité d’une « équipe à géométrie variable », dont chacun des contributeurs a pisté l’identité multiple, en prenant pour objet des cas précis, allant de l’époque incunable à la fin du xvie siècle. L’aire géographique est essentiellement française – Paris et Lyon se taillant la part du lion –, mais plusieurs articles concernent par ailleurs le monde germanique (Bâle), la Suisse (Neuchâtel et Genève) ou même la Croatie. »

Continuer à lire.

Source de l’information : http://crm.revues.org/14051

Présentation d’un ouvrage

Torchi e stampa al seguito

di Alessandro Corubolo e Maria Gioia Tavoni (Bologna, Pendragon 2016)4dae5203-16b5-44b0-b985-6fc5b09bbbd129/11/2016 dalle 17:00 alle 19:00, Bologna, Oratorio Complesso monumentale di Santa Maria della Vita (via Clavature 8)

Ne parleranno
Edoardo Barbieri (Università Cattolica, Milano)
Antonella Barzazi (Università di Padova)
Lucio Passerini (Il Buon Tempo, edizioni d’arte, Milano)

Coordina
Andrea Battistini
(Università di Bologna)

Saranno presenti gli autori e, per le edizioni Pendragon, Antonio Bagnoli

Nouvelle base de données en ligne

L’Archivio dei possessori della Biblioteca dell’Archiginnasio

captureL’Archivio dei possessori dell’Archiginnasio è una base dati che raccoglie le riproduzioni dei segni di possesso presenti sui volumi posseduti dalla biblioteca, divisi per tipologie: note manoscritte, timbri, ex libris, ex dono, superlibros e segnature di collocazione. Si propone come strumento di supporto allo studio della formazione delle raccolte della biblioteca, con particolare attenzione alle provenienze: le corporazioni religiose soppresse durante il periodo napoleonico e poi successivamente dopo l’unità d’Italia e i numerosi donatori che dalla fonda- zione della biblioteca ne hanno incrementato il patrimonio librario. A questi si aggiungono i possessori identificati nel corso del lavoro di catalogazione in SBN dall’ufficio di catalogazione del libro antico. L’Archivio dei possessori verrà costantemente aggiornato, parallelamente al lavoro di schedatura.

En savoir plus.

Source de l’information : http://www.miniaturaitaliana.com/blog/2016/10/larchivio-dei-possessori-e-in-linea/

Journée d’étude

Les métiers du livre à Paris au XVIe siècle

Vendredi 15 avril, à partir de 9 h
École nationale des chartes
65, rue de Richelieu Paris 2e(salle Delisle)