Archives par mot-clé : EDITEF

Vient de paraître: « Poco a poco ». L’apport de l’edition italienne dans la culture francophone

Poco a poco. L’apport de l’édition italienne dans la culture francophone

Actes du LXe Colloque international d’études humanistes (CESR, 27-30 juin 2017)

C. Lastraioli, M. Scandola (eds.)

Turnhout, Brepols Publisher, 2020

386 p., 34 b/w ill., 156 x 234 mm, 2020
ISBN: 978-2-503-59028-8

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503590288-1

La notion d’italianisme est, depuis plus d’un siècle, une étiquette prête à l’emploi sous laquelle la critique a voulu rassembler les phénomènes les plus divers, relevant aussi bien des arts que des lettres, des modèles politiques et des pratiques sociales, ou encore des savoirs philosophiques, scientifiques et techniques. Ce volume porte un regard différent sur cette question, car il a comme point de départ l’étude de l’influence de la culture imprimée en langue italienne dans les aires francophones à la Renaissance, mais aussi la persistance de cette culture tout au long de l’Ancien Régime dans les grandes collections publiques et privées. Fruit des recherches conjointes des chercheurs participants, parfois de façon continue, parfois épisodiquement, au projet de recherche ANR-13-BSH3-0010-01 L’édition italienne dans l’espace francophone à la première modernité (EDITEF), ce volume ouvre des nouvelles perspectives méthodologiques et scientifiques sur des aspects méconnus de l’appropriation de la culture italienne dans le monde francophone, tout en suivant la parabole de la diffusion des textes dès leur impression jusqu’à leur conservation, en passant par leur commercialisation, traduction et appropriation dans les contextes sociaux les plus variés.

 

Chiara Lastraioli est professeur des universités au sein du Centre d’études supérieures de la Renaissance (CESR) et du département d’Italien de l’Université de Tours. Elle coordonne le programme Bibliothèques Virtuelles Humanistes et le projet EDITEF. Ses recherches portent sur les littératures italienne et française de la Renaissance, sur la propagande au temps de la Réforme et de la Contre-Réforme et sur la diffusion du livre italien hors de la Péninsule.

Massimo Scandola est docteur de recherche en histoire de la documentation de l’Université de Sienne (2012) et chargé d’enseignement d’études italiennes à l’Université de Tours. Il est chercheur associé au CESR et il a été chercheur postdoc sur le Projet EDITEF. Ces recherches portent sur l’histoire des bibliothèques et sur la circulation des savoirs italianisants en France et dans les Balkans pendant le XVIIe et le XVIIIe siècle.

Table of Contents

I- Aux origines d’une enquête. Le livre italien dans les fonds des bibliothèques
1- Chiara Lastraioli (CESR UMR 7323 – Université de Tours), [Avant propos] «Poco a poco» ou des pérégrinations d’une devise
2- Jean Balsamo (Université de Reims), Une Civile conversation entre l’Italie et la France (1574-1648)
3- Lorenzo Baldacchini (Università di Bologna), Tra i fili della rete. Libri e tipografi italiani nelle biblioteche francesi
4- Monique Hulvey (Bibliothèque municipale de Lyon), L’Italie au miroir des bibliothèques lyonnaises de la Renaissance.
5- Renaud Adam (Université de Liège), « Et a questo disiderio d’imparare detta lingua mi hanno indotto essi vostri scritti ». La diffusion du livre italien à Liège à la première Modernité (1500-1630)

II- Transferts culturels : traductions, imitations et formes du livre en italien
6- Bruna Conconi (Università di Bologna), « Demonstrer ce qui est plus clair que le plein midy » : italianisme et traduction d’après les inventaires de la Croix du Maine et Du Verdier
7- Elisa Gregori (Universita di Padova), « Una lingua che gli italiani riuscirono a imporre ». L’amour pour la langue italienne : imitation, traduction, autotraduction
8- Riccardo Benedettini (Università di Verona), Les Lettere de Claudio Tolomei dans la traduction « argentée » de Pierre Vidal
9- Paolo Procaccioli (Università della Tuscia, Viterbo), Da modello a stereotipo. Henri III, Corbinelli, Montaigne e i libri di lettere italiani in Francia

III- Une approche comparée au livre et à la typographie : Italie, France et Espagne
10- Edoardo Barbieri (Università Cattolica di Milano), Gli « immortali sudori del Brucciolo ». Le dediche a Francesco I di Francia nella Bibbia di Antonio Brucioli (1532)
11- Roberta Frigeni (Museo delle storie di Bergamo), La Francia vista dall’Italia. Il caso delle Scritture di Francia di Comino Ventura (1593-1594)
12- Natalia Maillard-Álvarez (Universidad Pablo de Olavide), Imprimeurs et libraires italiens dans le monde ibérique (XVIe siècle)
13- Rémi Jimenes (CESR 7323 – Université de Tours), Défense et illustration de la typographie française. Le romain, l’italique et le maniérisme sous les presses parisiennes à la fin du règne de François Ier

IV- Lecteurs, bibliophiles et collectionneurs au fil des siècles
14- Alessandro Turbil (Université de Tours), Les Tre Corone dans la bibliothèque des Bourbons et l’affaire Pétrarque au tournant du XVIe siècle : Moulins-Montbrison l’espace d’un réseau d’italianisants ?
15- Amélie Ferrigno (CESR UMR 7323-Bibliothèque Mazarine), L’« italianisme bibliophilique » dans le fonds de la Bibliothèque Mazarine
16- Dorit Raines (Università Ca’ Foscari, Venezia), Le collectionnisme des Aldine en France aux XVIIe-XVIIIe siècles
17- Massimo Scandola (CESR UMR 7323 – Université de Tours), “Livres curieux” et “livres utiles”. Lire en italien dans les bibliothèques robines à Paris au siècle des Lumières

http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503590288-1

Encore sur les itinéraires du livre italien

La RTBF La Première  a consacré une émission à la diffusion de la Renaissance italienne dans l’espace francophone via le livre. 

Lors d’une interview dans le cadre de l’émission Un jour dans l’histoire, Renaud ADAM a présenté ses recherches et le volume Itinéraires du livres italien à la Renaissance (Paris, Classiques Garnier, « Travaux du Centre d’études supérieures de la Renaissance, n° 3″ 2019), qu’il a coédité avec Chiara Lastraioli.

Cet ouvrage rassemble des travaux sur le livre italien en Suisse romande, Pays-Bas méridionaux et Principauté de Liège developpés dans le cadre du projet EDITEF.

Vous pouvez podcaster l’émission à cette adresse 

Prochaine manifestation EDITEF

La prochaine manifestation EDITEF sera organisée par le laboratoire LASLAR (Université de Caen Basse-Normandie) sur le thème

« Les livres des Giunta : de Venise et Florence à la Normandie »

 Vendredi 1er avril 2016, Caen, MRSH – Salle des thèses

Capture

La journée d’études s’appuie sur la consultation de la base RDLI, réalisée grâce au projet « Routes du livre italien ancien en Normandie » (responsable S. Fabrizio-Costa) et au programme EDITEF « L’édition italienne dans l’espace francophone » (responsable C. Lastraioli, ANR 2013-2017). Parmi les ouvrages publiés en Italie des débuts de l’imprimerie à 1600, on compte au sein des bibliothèques de Normandie inventoriées jusqu’à ce jour, une trentaine d’exemplaires publiés par une même famille de libraires-imprimeurs, les Giunta.

D’origine florentine, la famille Giunta s’affirme dès la fin du XVe siècle et tout au long du Cinquecento comme l’un des principaux acteurs du monde éditorial italien, aussi bien grâce à sa participation aux processus de production qu’à la mise en place de réseaux de distribution et de commercialisation des ouvrages à l’échelle internationale. À la fois imprimeurs et marchands-libraires, l’entreprise familiale s’organise autour de deux pôles : Venise, longtemps considéré comme l’un des principaux centres de l’activité typographique italienne, voire européenne, et Florence, centre typographique mineur mais non moins actif dans l’Italie du XVIe siècle. La répartition géographique des filiales de l’entreprise s’accompagne d’une diversification thématique et d’une spécialisation croissante des productions.

L’objectif de cette journée d’étude est d’étudier les voies de diffusion de Florence et de Venise vers la Normandie de certains exemplaires des éditions des Giunta, ainsi que de mettre en lumière les logiques de conservation et de circulation de ces ouvrages dans l’ouest de la France. Les interventions s’intéressent à quelques exemplaires choisis en fonction de leur diversité thématique et des différents lieux de leur conservation : elles proposent une analyse détaillée de ces livres, ainsi que la reconstruction de leur diffusion de l’Italie vers la France et des logiques ayant présidé à leur conservation en Normandie. En procédant par études de cas, la journée d’études, bien loin de proposer une étude exhaustive des exemplaires des Giunta conservés dans l’ouest de la France ou de vouloir déterminer le degré de représentativité de cette famille de libraires-imprimeurs au sein de la base RDLI, se présente essentiellement comme une fenêtre ouverte sur l’histoire du livre italien en Normandie.

Accès libre dans la limite des places disponibles.

Programme :

9h30 : Accueil des participants

10h – 10h30 : S. Fabrizio-Costa/Pascale Mounier

Présentation du programme EDITEF et de la base de données RDLI

10h30 – 11h : H. Soldini

« Les Giunta, une famille de libraires-imprimeurs entre Florence et Venise »

11h – 11h15 : Pause

11h30 – 12h : L. Castelli

« I Giunta nelle biblioteche normanne: modalità di conservazione e percorsi degli esemplari. »

12h – 12h30 : R. Mandressi

« Girolamo Mercuriale et les usages du livre dans la médecine savante au XVIe siècle. »

12h30 – 14h : Pause déjeuner

14h – 14h30 : S. Gambino-Longo

« Du latin à l’italien, stratégies de vulgarisation dans l’édition italienne d’Olaus Magnus chez Giunta (1565) »

14h30h – 15h : C. Alberto Girotto

« (Ré)écrire les vies: Giorgio Vasari et l’édition giuntina de ses Vite (1568) »

15h – 15h30 : I. Andreoli

« Les Giunta et l’illustration du livre. »

16h – 17h : Discussion générale et conclusions.

17h : Pause café

Contacts et renseignements :

helene.soldini@unicaen.fr

A télécharger :

Une exposition des exemplaires édités par la famille des Giunta aujourd’hui conservés à la Bibliothèque Universitaire de Caen, sera également organisée dans la salle réservée aux expositions située au rez-de-chaussée du bâtiment.

Lieu : MRSH – Salle des expositions
Début : 29/03/2016
Fin : 08/04/2016

Journée d’étude

L’Université de Macerata et l’Université La Sapienza de Rome 

organisent une journée d’étude dans le cadre du

Dottorato di Ricerca in Scienze Documentarie, Linguistiche e Letterarie Curriculum ‘Scienze Librarie e Documentarie’

A cette occasion, Lorenzo Baldacchini, partenaire d’EDITEF dans le laboratoire Dipartimento Beni Culturali  de Ravenna, présentera une communication sur

La diffusione del libro italiano nella Francia rinascimentale

 

Poste à pourvoir au sein de l’équipe du projet EDITEF

Un chercheur postdoctoral

CDD 12 mois

Projet de recherche L’Edition italienne dans l’espace francophone à la première modernité

ANR-13-BSH3-0010-01

CESR_honorat.jpg

 Missions et activités

La mission principale du post-doctorant sera de réaliser des enquêtes, pendant la durée du contrat (12 mois), essentiellement dans des bibliothèques françaises, bien que de missions ponctuelles en Suisse et en Belgique soient possible.

Le post-doctorant retenu aura également pour mission :

–          d’adapter et d’être force de propositions sur les modalités d’enquête déjà mises en œuvre et à venir,

–          de participer à la rédaction d’articles et de communications scientifiques issus de ces enquêtes,

–          de concourir à la diffusion des résultats des recherches auprès de la communauté scientifique et du grand public, notamment par le biais de la base de données EDITEF (un outil biographique qui élabore les données relatives aux acteurs de l’essor de l’édition en italien dans l’espace francophone, mais aussi de la commercialisation de ces livres et de leur conservation)

–          de façon ponctuelle, de collaborer à la gestion du projet et à l’échanges scientifiques avec les autres membres du consortium

Compétences demandées

Pour conduire à bien son activité postdoctorale, le candidat retenu devra être en capacité de mener des enquêtes dans des bibliothèques et des archives, et donc avoir un bon sens de l’organisation et une bonne autonomie. Il/elle devra en outre être capable de mener des recherches documentaires et bibliographiques en italien et en français ; il saura manier les outils informatiques et bibliographiques les plus courants, ainsi que les méthodologies propres à tout travail en histoire de livre et des idées ; il/elle aura une formation et une expérience scientifique dans le domaine concerné et il/elle sera à même d’intégrer l’équipe EDITEF et de participer à sa dynamique, tout en travaillant dans une optique pluridisciplinaire.

Profil recherché

Diplôme de Doctorat

Connaissances approfondies du livre ancien, de l’histoire de la lecture et des bibliothèques

Connaissance de la bibliographie matérielle, ainsi que des principaux outils bibliographiques et biographiques

Excellente maîtrise de la paléographie

Excellente maîtrise de l’expression écrite et orale de l’italien et du français (anglais souhaité)

Expérience (professionnelle ou académique) dans la recherche (expérience d’enquête en bibliothèque et archives)

Expérience dans l’analyse bibliologique, documentaire et des corpus divers

Capacité à interpréter des résultats d’enquêtes, à analyser et à synthétiser

Connaissance des principaux outils informatiques (bureautique, bases de données, web, etc.)

Notions des langages de catalogages et des métadonnées XML-TEI, MARC-XML, EAD

Maîtrise des techniques de présentation orale ou écrite

Capacités d’organisation

Disposition à un bon relationnel, sens du travail en équipe, autonomie

Rigueur de travail indispensable

Expérience de projets internationaux/européens appréciée

Disponibilité à des déplacements réguliers y compris hors-France

Contrat

Contrat de 12 mois, à partir du 1er mai 2015 (prise de fonction le 4 mai).

Lieu de travail : Centre d’Études Supérieures de la Renaissance situé, 59 rue Néricault-Destouches – Tours (déplacements réguliers y compris hors-France)

Modalités de candidature

 Envoyer un CV, une lettre de motivation, un résumé de la thèse et les travaux réalisés par e-mail uniquement avant le 16 mars 2015 à :

editef@univ-tours.fr

Les candidats retenus seront conviés à un entretien au CESR situé au 59 rue Néricault-Destouches – Tours entre le 24 et le 31 mars 2015.

Pour tout renseignement supplémentaire, contactez SVP :

editef@univ-tours.fr

Contrat à partir du 1er  mai 2015  (prise de fonction le 4 mai).

Télécharger l’offre en format PDF :

Offre_emploi-PostDoc-EDITEF

Manifestations EDITEF à venir

L’équipe EDITEF est heureuse de vous annoncer

deux manifestations à venir :

CESR_honorat.jpg– Séminaire Le livre italien en Suisse

14 novembre 2014, Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance (Tours)

Matin : conférence

Après-midi : table ronde

***************************************************************************

– Colloque Le livre italien dans les anciens Pays-Bas et en Principauté de Liège à la première Modernité (XVI et XVIIe s.)

12 décembre 2014 (Bibliothèque royale de Belgique, Royal Sky Room 1, 6e étage)

http://www.kbr.be/actualites/colloque/livreItalien/fr.html

Institutions organisatrices :

Bibliothèque royale de Belgique, Bruxelles (KBR)

Groupe de contact FNRS ‘Documents rares et précieux’

Groupe de contact FNRS ‘Histoire de l’humanisme et des réformes’

Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Tours (CESR)

Transitions – Département de recherche sur le Moyen Âge tardif & la première Modernité de l’Université de Liège (ULg)

Bibliothèque universitaire Moretus Plantin, Namur (BUMP)

CESR_honorat.jpgLes programmes seront disponibles bientôt sur le blog et sur le site EDITEF.